Chronique littéraire : Paper Towns (La Face cachée de Margo) by John Green

Publié le par Wendy-Belle

Edition Speak, paru en 2008, lecture VO, genre Young Adult

Résumé : Margo Roth Speigelman, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo n'apparaît pas au lycée, elle a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver? Plus il s'en rapproche, plus Margo semble lui échapper...

  La semaine dernière, j'ai (enfin) terminé Paper Towns, alias La Face cachée de Margo en vf. J'ai mis beaucoup de temps à finir ce livre, et encore beaucoup de temps à écrire cette chronique, pour la simple raison que je voulais prendre du recul et écrire clairement ce que j'en pensais. Vous me suivez ? Non ? C'est normal. Je m'explique.

  Tout d'abord, ce qui m'a vraiment motivé pour continuer ce livre, c'est l'écrire du John Green. Il a une plume que j'aime beaucoup. Je la trouve simple, mais drôle et souvent profonde. Il a une "philosophie" dans chacun de ses livres qui me plait énormément. Dans ce livre, l'un des aspects que j'ai beaucoup aimé, même s'il n'arrive que vers la fin, c'est la reflexion sur le fait de partir, réflexion menée à travers le personnage de Margo. Attention, voilà le point sensible.

(Pour faire bref, voici ma sensation à la fin du bouquin quant au personnage de Margo...)

  Je ne vous spoile rien, dans le résumé du livre il nous est dit que Margo disparaît, qu'elle est partie, et que toute l'intrigue va tourner autour de Quentin qui va devoir la retrouver grâce à des indices. Au début (et pendant tout le livre pratiquement, en fait), Margo m'a fait pensé à Alaska, le personne du livre du même autour Looking for Alaska, alias Qui es-tu Alaska ? en vf, qui avait été un énorme coup de coeur, mon préféré de John Green. Cependant, j'ai adoré le personnage d'Alaskka, et détesté celui de Margo. Au début pourtant elle m'aparaissait intrigante, énigmatique... Comme Alaska. Sauf qu'Alaska a une certaine profondeur. Plus le roman avançait plus Margo me tapait sur le système de façon incroyable. Premièrement, je n'ai pas aimé sa façon d'être avec Quentin. "Je t'ai choisi." (Pour qui elle se prend, sérieux ?) Ensuite, je l'ai trouvé d'une égocentricité et d'un égoïsme sans nom. J'ai compris, à la fin, ce qui l'a poussé à partir, ce qui l'a mené à faire ce qu'elle a fait, mais l'a encore, la façon dont elle l'a fait me paraît juste stupide, injustifiable, et, encore une fois, incroyablement égoïste, surtout quand on pense qu'elle a réussit à gâcher tout un tas d'événements importants dans la vie des autres personnages. Ma pensée a plus au moins été que Quentin a passé tout un mois a chercher une fille qui se veut intéressante mais qui ne l'est absolument pas. (Ce que justifie totalement John Green dans l'un de ses très belles phrases "She is just a girl.")

  En revanche, pour ce qui est des autres personnages, Quentin, le narrateur, obsédé par Margo depuis sa toute petite enfance, m'a beaucoup plu. Lui aussi m'a fait pensé à Miles de Looking for Alaska, mais ça ne m'a pas dérangé. Je l'ai trouvé juste adorable, très humain, et la façon dont Margo a pu être avec lui m'a d'autant plus agacé. J'ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires, comme dans chacun des livres de John Green, à savoir Ben, Radar, et Lacey. Si essentiellement Ben & Radar mènent ces recherches, c'est essentiellement pour leur ami Quentin, mais j'ai apprécié leurs propres histoires, sans qu'il soit question de madame Margo "je veux être au centre du monde". Bref.

  Pour ce qui est de l'intrigue, je dois dire qu'il m'est arrivé deux ou trois fois de posé le livre sur ma table de chevet et de ne plus y toucher pendant des jours, n'ayant pas le courage de m'y replonger. L'histoire tourne autour d'une "enquête" pour retrouver Margo et cela m'a parût parfois un peu lent, un peu répétitif, mais il faut tout de même dire que l'écriture de John Green a su me convaincre à chaque fois de me remettre dans le bain. (NB : J'ai beaucoup aimé aussi qu'il y ait un lien dans l'histoire avec la couverture et le titre VO.)

Cette chronique est loin d'être facile à faire, parce qu'à la fois ce livre m'a énervé à cause de Margo (vous l'aurez compris), mais m'a tout de même plût pour les autres personnages, l'écriture, la profondeur. Même en ayant eut le temps de digéré ce roman je ne sais toujours pas s'il était dans l'intention de l'auteur de nous mettre dans cet état de confusion face à son oeuvre, (face à Margo...), mais je le trouve tout de même réussit, car à travers l'horripilance de celle ci, c'est un roman qui m'a tout de même permit de me poser certaines questions et c'est ce que j'aime quand je lis quelque chose. En conclusion, je peux le recommander si vous voulez vous interroger, poser des questions ou apprécier bien sur l'univers de John Green (qui présente souvent des similitudes dans ses romans, soyons honnêtes), mais si vous cherchez un roman du genre "pas prise de tête", ce ne sera, à mon avis, pas le meilleur choix.

  Si vous avez lu ce livre (ou comptez le lire) n'hésitez surtout pas à me dire ce que vous en avez pensé ou s'il vous tente, j'aimerais beaucoup savoir ce que d'autres ont pu ressentir face à cette oeuvre. En attendant, passez d'agréables lectures :)

The fundamental mistake I had always made -and that she had, in fairness, always led me to make- was this: Margo was not a miracle. She was not an adventure. She was not a fine and precious thing. She was a girl.

Commenter cet article

Jack 24/08/2015 14:04

Bonjour, j'ai lu Paper Towns (je préfère employer le titre anglais car je le trouve bien mieux que le titre vf) et je peux vous dire que ce commentaire contiendra sûrement des spoilers. Pour être honnête, j'ai adoré le personnage de Margo, tout comme celui d'Alaska. La similitude entre leur deux caractères : toutes le deux égoïstes mais pleines de ressources, chacune avec un part de tristesse et d'ombre. Je suis quasiment tombé amoureux d'Alaska et de Margo comme Miles et Q.
Je l'ai dévoré ce roman, en une seule journée, je ne l'ai pas quitté. Contrairement à pas mal d'entre vous, je ne l'ai jamais trouvé inintéressant. J'ai vraiment adoré, et franchement si vous avez des doutes sur la qualité de ce livre et l'intérêt de le lire moi je vous dirais de foncer l'acheter !

Jack 24/08/2015 14:04

Bonjour, j'ai lu Paper Towns (je préfère employer le titre anglais car je le trouve bien mieux que le titre vf) et je peux vous dire que ce commentaire contiendra sûrement des spoilers. Pour être honnête, j'ai adoré le personnage de Margo, tout comme celui d'Alaska. La similitude entre leur deux caractères : toutes le deux égoïstes mais pleines de ressources, chacune avec un part de tristesse et d'ombre. Je suis quasiment tombé amoureux d'Alaska et de Margo comme Miles et Q.
Je l'ai dévoré ce roman, en une seule journée, je ne l'ai pas quitté. Contrairement à pas mal d'entre vous, je ne l'ai jamais trouvé inintéressant. J'ai vraiment adoré, et franchement si vous avez des doutes sur la qualité de ce livre et l'intérêt de le lire moi je vous dirais de foncer l'acheter !

Jack 24/08/2015 14:04

Bonjour, j'ai lu Paper Towns (je préfère employer le titre anglais car je le trouve bien mieux que le titre vf) et je peux vous dire que ce commentaire contiendra sûrement des spoilers. Pour être honnête, j'ai adoré le personnage de Margo, tout comme celui d'Alaska. La similitude entre leur deux caractères : toutes le deux égoïstes mais pleines de ressources, chacune avec un part de tristesse et d'ombre. Je suis quasiment tombé amoureux d'Alaska et de Margo comme Miles et Q.
Je l'ai dévoré ce roman, en une seule journée, je ne l'ai pas quitté. Contrairement à pas mal d'entre vous, je ne l'ai jamais trouvé inintéressant. J'ai vraiment adoré, et franchement si vous avez des doutes sur la qualité de ce livre et l'intérêt de le lire moi je vous dirais de foncer l'acheter !

Sasou 18/08/2015 20:56

Je t'avoue que j'ai eu la même réaction que toi mon dieu elle ma taper sur le système elle est d'un égoïsme pendant un mois il la cherche il ne pense qu'à la retrouver et le jette comme une merde bref déçue de ce personnage !

Tiffany 19/08/2015 14:16

Haha on s'comprend !

Marinette 08/07/2015 09:13

Ça m'a également fait penser à Looking for Alaska, ce que j'ai trouvé dommage... Autrement, j'ai beaucoup apprécié ce périple, et toutes les questions que l'auteur nous fait nous poser sur la façon dont nous voyons les autres.

Tiffany 19/08/2015 14:16

J'ai aimé aussi.... Mais pas les événements menant à cela. Ils m'ont ennuyé comme rarement...