Première chronique ! "Forbidden" by Tabitha Suzuma

Publié le par Wendy-Belle

Edition Defintions, parût en 2010, lecture VO

 

Résumé : "Sixteen-year-old Maya and seventeen-year-old Lochan have never had the chance to be 'normal' teenagers.

Having pulled together for years to take care of their younger siblings while their wayward, drunken mother leaves them to fend alone, they have become much more than brother and sister.

And now, they have fallen in love.

But this is a love that can never be allowed, a love that will have devastating consequences ...

How can something so wrong feel so right?"

                                                                                                                                                          

Que dire de ce livre hormis le fait qu'il m'a détruite ?

Je n'avais encore jamais lu d'histoire qui parle d'inceste, et pour cause : C'est un sujet tabou dans la plupart des sociétés. En tombant par hasard dessus sur Livraddict, j'ai cracqué, et je me suis dis que ce serait l'occasion de lire un livre sur le sujet. J'ai l'impression que les avis sur cette oeuvre sont plutôt mitigés, certains étant complétement réfractaires au sujet principal, ce que je peux tout à fait comprendre. Pourtant, j'ai trouvé que malgré le côté un peu malsain que ce genre de sujet peut donner comme effet, l'auteure a fait un travail ​remarquable. Par sa plume que j'ai trouvé magnifique, je n'ai pu qu'aimer Lochan, adolescent qui ne parle à personne en dehors de sa famille et est omnibulé par ses études, et Maya, dévouée corps et âme à sa famille, ainsi que leurs petits frères et soeur, et dans cette relation que la plupart pourrait qualifier de "contre nature, abjecte, dégoûtante", je n'ai pu qu'y trouver de la beauté.

Je ne saurai comment vous le décrire. Nietzsche pensait que la vie était horrible, mais que l'art était le voile que l'on posait sur les choses horribles qu'elle contient, dans le but de les sublimer, et de les rendre donc supportables, belles, sublimes. A mon sens, c'est exactement ce que Tabitha Suzuma a fait de son livre

            .

Ils n'ont clairement pas eu une vie facile. Mère alcoolique qui préfère sortir avec son petit ami que de s'occuper de leurs enfants et un père qui les a abandonné pour refaire sa vie, ce sont eux qui, du haut de leur seize et dix sept ans, vont devoir s'occuper de leur petite tribu. A cela s'ajoute ensuite leur relation qui devient de plus en plus ambiguë, qu'ils doivent à tout prix cacher.

J'ai peur de trop vous en dire, et les mots seuls ne sauraient exprimer ce que j'ai ressenti en le lisant. Je n'aurais su prédire comment l'histoire allait se conclure, et j'ai voulu croire jusqu'au bout qu'un "happy end" était possible. Je suis restée sous le choc en lisant la dernière ligne de la dernière page, en me disant que non, ce n'était pas possible. J'imagine que là était le but de l'auteure, et si tel était le cas, elle a réussit. La boule dans la gorge était là, et j'aurais même versé quelques larmes si je n'avais pas été brusquement interrompu dans ma lecture.

Tout ce que je peux dire, c'est que c'est en dépit de tout une histoire horrible, mais néanmoins magnifique, sublimée par l'écriture de l'auteure dont j'ai la ferme intention de lire plus d'ouvrages. Ce livre vous tord dans tous les sens et vous fend le coeur aussi surement que si les pages étaient des lames, mais il en vaut vraiment la peine.

Je ne peux que le recommander si vous les tripes et les nerfs accrochés, car le sujet est -à mon sens en tout cas- assez lourd et je pense que tout le monde peut ne pas aimer ou même supporter, le petit message d'avertissement "not suitable for youngers readers" sur la quatrième de couverture est mérité, mais j'espère tout de même que vous le lirez si ce n'est pas déjà fait, car il a été une fabuleuse découverte, un véritable coup de coeur.

    

I'll stay with her as long as she likes. I'll marry her, if it that's what she wants. I mean, at the end of the day, what the hell does it matter who I end up with if it can't be you ?

Commenter cet article

Liphéo 23/09/2014 21:46

Magnifique chronique !
Je me retrouve dans ce que tu dis sur ce livre, c'était juste une histoire remarquable.
J'ai trouvé que la relation entre Logan et Maya était tout à fait compréhensible, de part sa mise en scène. Je veux dire, ils étaient en quelque sorte contraint de jouer une partie "du papa et de la maman" infernale, et j'ai juste trouvé ça magnifiquement bien trouvé.
La fin m'a totalement achevée aussi. Comme toi, j'ai espéré jusqu'au bout...

Tiffany 23/09/2014 23:40

Oh ça c'est gentil ! On a été deux a y croire ! (en vain, malheureusement, mais bon...)
Chaque fois que je regarde ce livre sur ma bibliothèque, ça me rappelle que je dois aaaabsolument acheter "Hurt" de la même auteure !
En tout cas ce livre restera dans ma mémoire...

ToshiroHiraga 29/08/2014 21:10

J'ai énormément envie de lire ce livre. Malheureusement, mon niveau d'anglais ne me le permet vraiment pas. J'espère qu'une maison d'édition va avoir la bonne idée de l'éditer car je n'en entends que du positif !

Tiffany 23/09/2014 23:39

Hélas ça m'étonnerait qu'il soit traduit, en tout cas dans l'immédiat.. Aucun livre de l'auteur n'a jamais été traduit, probablement dû au fait qu'elle aborde des sujets assez tabous, ce qui constitue un risque, ça ne peut pas plaire à tout le monde... Mais celui ci le mériterait néanmoins amplement !

Nine 17/08/2014 20:13

Très belle chronique qui m'a vraiment donné envie de tenter ce bouquin ! Il va très rapidement rejoindre ma wishlist :)

We were infinite 16/08/2014 17:04

L'histoire en elle-même ne me tente pas plus que ça mais à force d'en entendre beaucoup de bien, je vais finir par le lire aussi, pour me faire mon propre avis :)

We were infinite 16/08/2014 19:57

La VO ne me fait pas peur donc je tenterai sûrement un jour ;) J'espère qu'il me plaira !

Tiffany 16/08/2014 17:09

Je te le conseille vivement si la VO ne te fait pas peur ^^
Je te comprends le sujet en lui même est assez étrange... mais comme toi les bonnes critiques m'ont convaincue et je ne l'ai pas regretté :)