Review cinéma : If I stay / Si je reste, écrit par Gayle Foreman, réalisé par R.J. Cutler

Publié le par Wendy-Belle

J'ai enfin pu voir sur écran le film If I stay, adapté du roman du même nom écrit par Gayle Forman dont on entend énormément parler sur la toile, avec des avis relativement assez mitigés.

Faisons un peu le point sur le matériel de base, à savoir le roman, que j'ai lu au cours de l'été en l'emprutant à la médiathèque. Je dois avouer que ce livre m'a un peu déçue, je m'attendais vraiment à une explosion artistique. Au final, même si j'ai apprécié la grande place donnée à la musique dans le récit, je l'ai tout de même trouvé relativement simple, pas suffisament développé. Ce fût dommage, car les personnages avaient tous l'air très intéressants, mais l'auteure est selon moins restée à la surface des choses, elle n'est pas entré au coeur même de son histoire et de ses personnages (oui, c'est très bizarre dit comme ça.) 

En revanche le film, le film... woah, il m'a vraiment bleuffé ! Et pourtant j'étais sceptique. L'intrigue de l'histoire  tournant autour de l'accident, dés l'introduction, c'est la scène que l'on redoute le plus. On ne nous met pas face à une scène d'accident froide, avec des tonneaux ou des choses comme ça, sensées nous impressionner comme dans bien des blockbusters. Non, la scène est alternée avec des flashbacks brillamenet menés, avant de nous montrer l'image d'un obstacle en avant, avant que la caméra ne se se relève lentement vers le ciel. Un plan magnifique, rythmé par une ironie dramatique à son comble, car on sait tous que l'accident va venir, contrairement aux personnages, auxquels on se sent déjà attachés, ne serait ce que par la finale banalité de leur quotidien, qui fait écho au notre, au fait que ceci pourrait nous arriver à tous, à n'importe quel moment. 

La voix off, je ne suis générallement pas fan, mais là, elle est très bien utilisée, de façon à bien nous orienter dans le film, nous mener là où le réalisateur veut nous conduire. Mia ne s'épend pas de façon dramatique sur ce qui lui arrive. La voix -off n'est pas destinée à attiser nos larmes, même si je comprends que certains puissent cependant se laisser aller à leurs sanglots. 

La question même de savoir si elle doit vivre ou mourir es tout aussi brillament travaillée, car si au début Mia ne comprend pas que ce choix est posé devant elle, quand elle en prend conscience, son instinc premier et de trouver un moyen pour se réveiller, retrouver son frère, retrouver Adam... Puis, un peu plus tard (par son frère, essentiellement...) elle prend conscience des conséquences et répercutions sur sa vie si elle décide de survivre à cet accident

Les flashbacks ne se concentrent pas sur les moments merveilleux qu'aura vécu Mia, mais sur les moments de difficultés, de confusions, qui auront déboulé sur de bonnes choses, donnant ainsi tout son sens à la phrase que lui dira sa mère 

"La vie est un gigantesque merdier. C'est ce qui en fait aussi la beauté..."

Notons ainsi la récurrence de la question des choix, ("sometimes you make choices in life and sometimes the choices make you...", la question de l'amour...

Et la place de la musique, dans une bande son magnifique, traitée comme un personnage à part entière de l'histoire, chose que l'on notait déjà le bouquin, mais compliqué à rendre à l'écran. La musique est la forme d'art supposée prendre l'horreur de la réalité pour la transformer en beauté, en amour, et c'est finalement sur ça que repose tout l'aspect moral et artistique du film,                                         !  Spoilers, surlignez pour lire.

et c'est finalement ça qui sauve Mia, ou plutôt qui pousse Mia a rouvrir les yeux, nous laissant sur une fin qui pourrait en frustrer plus d'un mais que j'ai trouvé géniale, (même si c'est la fin exacte du

roman.) 

Si je ne recommanderai pas spontannément la lecture du roman, je recommanderai mille fois le film, qui rend hommage aux films dramatiques dans le sens où il est tourné d'une façon qui ne soit pas tournée vers le tire larmes classique (Nos étoiles contraires visé... Ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose.)  Notons l'excellente performance de tous les acteurs dans une justesse incroyable, un coup de coeur cinématographique, (pour une fois que le film est meilleur que le roman!) une réussite à la fois visiuelle que scénaristique, un grand bravo à toute l'équipe de tournage et de montage. 

Si vous ne l'avez toujours pas vu (et voulez la revoir..), voici le lien de la bande annonce.

 

“If you stay, I’ll do whatever you want. I’ll quit the band, go with you to New York. But if you need me to go away, I’ll do that, too. I was talking to Liz and she said maybe coming back to your old life would be too painful, that maybe it’d be easier for you to erase us. And that would suck, but I’d do it. I can lose you like that if I don’t lose you today. I’ll let you go. If you stay.”

Publié dans review cinéma, Romance, drame

Commenter cet article

Céline 04/01/2016 14:29

J'aimerai lire le livre avant de voir le film. Je ne savais pas qu'il existait et tu m'a vraiment donné envie de le voir !

Tiffany 04/01/2016 15:26

Oh tant mieux ! Je suis contente, il est vraiment pas mal :)

Serena 07/11/2014 15:10

J'ai trouvé les 2 assez complémentaires en fait, je n'ai pas été déçue par le film, je l'ai trouvé fidèle au livre mais le roman permet un peu plus d'imagination peut-être, enfin j'ai aimé les deux :)

Tiffany 29/10/2014 17:09

J'avais bien aimé le livre, mais je suis d'accord avec toi pour dire que le film est bien meilleur que le livre !
Merci beaucoup pour ce joli article :)

Tiffany 29/10/2014 17:26

Hey, le fait qu'on a le même prénom me fait rire .. x) Bref! Nous sommes d'accord le film est top ! Il me tarde qu'il sorte en DVD pour le visionner en bonne qualité :)