Chronique littéraire : "Ce qui nous lie" par Samantha Bailly

Publié le par Wendy&Belle

Edition Milay collection Grande Romance, parût en 2013.

Résumé : Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.
Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.

                                                                                                                                                                      

"Que que quoi mais quoi ?"

                                         

En gros, c'est mon ressenti pour ce livre. La première chose que j'ai pensé (et dite) en le refermant vers deux heures du matin. Si on remplace un peut la chose dans son contexte, ce premier roman de l'auteure a beaucoup fait parler de lui, en terme souvent bien plus qu'élogieux. De ce fait, je ne voulais pas trop en attendre. 

Et j'ai plutôt bien fait. Je ne vais pas faire preuve de mauvaise foi : J'ai bien aimé Ce qui nous lie. Pour plusieurs raisons :

  • La toute première chose est le passé d'Alice. La narration (dont on parlera plus bas) nous permet de vite en savoir plus sur son vécu personnel, ses expériences, ses relations avec ses proches... Qui différaient de ce qu'on pouvait voir d'habitude. J'ai adoré cet aspect là.
  • D'ailleurs, la relation qu'elle entretenait avec sa grand-mère est magnifiquement bien transcrite. J'ai ressentis les sentiments d'Alice comme si c'était les miens. 
  • En fait, Alice. Juste Alice. Ses sentiments en général, je les ai partagé. Cependant, ce qui m'a le plus plût, c'est une partie de son évolution.
  • La plume de l'auteur était fluide, à la fois simple et poétique. Il y a eut des passages absolument magnifiques.

Oui, j'ai bien dis une partie de son évolution.Parce que le soucis, c'est que ces points positifs (que j'essaie de retenir de ce roman) sont surpassés par quelques points négatifs qui m'ont conduit à ma réaction du "que que quoi mais quoi ?" 

 

 

  • Mon premier point négatif est que j'ai mis beaucoup (trop) de temps à entrer dans l'histoire. Certes, je venais de terminer Legend, et du coup, le changement d'univers ne s'est pas fait sans difficultés. Cependant, je pense que c'est le contexte d'entreprise qui m'a gêné. Ayant déjà lu Les Stagiaires, c'était un milieu que j'avais déjà expérimenté chez l'auteure, et même si celui-ci à été écrit avant, je n'ai pu m'empêcher de ressentir un air de déjà-vu.
  • D'ailleurs, cet air de déjà-vu ne s'arrête pas là. Les personnages eux non plus ne sont pas sans rappeler ceux de son autre ouvrage, en particulier le personnage d'Alice, présentant de nombreuses similitudes avec une certaine Ophélie. Si le personnage de Raphaël se détache du personnage d'Arthur, il n'en reste pas moins un grand séducteur, n'ayant aucun mal avec les filles... (notons une évolution quasi similaire sur un certain aspect.)
  • Un peu plus haut, je vous parlais de la narration. En général, je ne trouve rien à y redire : Etant le créateur d'une histoire, l'auteur est celui qui est sensé savoir le mieux comment la raconter. Toutefois, je ferai une exception ici, car ce livre fait une première (en tout cas moi je n'avais jamais vu ça) : Il alterne narration passée, narration présente, et narration future. Si la première m'a absolument charmée et la seconde indifférée, j'ai eu un certain mal avec la troisième, car en même-temps je ne comrpenais pas totalement, et en même temps je trouvais ça tellement audacieux et original que ça m'a plût. Cependant, je pense qu'elle aurait pu être mieux tournée, car j'ai eu l'impression de louper et ne pas comprendre un certain nombre d'éléments.
  • La rapidité du roman en général. J'ai tellement eu l'impression que tout s'enchaînait... Alice est sensée se poser, reprendre une vie normale, avec un train-train quotidient... Et tout va trop vite. Sa relation avec Raphaël m'a parût aussi rapide que superficielle. 

Enfin, ce don qui caractérise le personnage d'Alice ne m'a en rien transcendé. 

En fait, j'ai presque envie de comparer ce livre à de la fumée, parce que je ne sais pas quoi en penser. A la fois je l'ai aimé au point de ne pas vouloir le lâcher, et à la fois... Y avait quelque chose qui clochait. C'était quelque chose de beau, vraiment très beau, et qu'on pourtant je ne parvenais pas atteindre. A attraper. Comme s'il n'était pas assez consistant, alors que le livre regorge de bonnes choses. C'est assez étrange comme impression, je vous l'accorde.

 

Lu dans le cadre du challenge Cold Winter 2014.

Je m'autorise enfin la douleur de l'absence.

Commenter cet article

Honey-Books 04/01/2015 20:08

C'est un livre qui me donne vraiment trés envie. En tous cas ta chronique pique ma curiosité encore plus. Je pense que je vais rapidement le faire rentrer dans ma PAL ^^

Tiffany 04/01/2015 22:18

Je serai ravie de savoir ce que tu en auras pensé !

Liphéo 28/12/2014 23:00

Énigmatique ! Ça attise ma curiosité quand même tout a ! :p

Tiffany 28/12/2014 23:46

Ouuuh ! Si tu le lis, faudra que tu me dises ce que tu en as pensé ! :P

Léa Touch Book 26/12/2014 23:10

J'adore Samantha Bailly et tous ses écrits, celui-ci n'est pas mon préféré mais je te recommande son dernier : Métamorphoses :)

Tiffany 27/12/2014 00:13

Métamorphoses, je ne connaissais pas avant que tu m'en parles. En revanche, son livre "Lignes de vie" (je crois ?) pourrait me tenter, après tous les bons avis qu'on peut lire :)

alison 21/12/2014 22:36

J'avais plutôt bien aimé ce livre mais je comprends tes points négatifs !

Joyeux Noel, profite bien des fêtes :D

Tiffany 22/12/2014 00:42

Haha toi aussi Alison ! :D