Chronique littéraire : Legend, tome 2, "Prodigy" par Marie Lu

Publié le par Wendy&Belle

Editions Putnam, parût en 2013, lecture VO.

Résumé : "After escaping frm the Republic's stronghold of Los Angeles, June and Day arrive in Vegas just as the unthinkable happens: the Elector Primo dies, and his son Anden takes his place. With the Republic edging closer to chaos, the pair joins a group of Patriot rebels eager to help Day rescus his brother and who offer them passage to the Colonies. The Patriots have only one request_ June and Day must assassinate th new Elector. It's the chance to change the nation, to give voice to a people silence for too long. But as June realizes this Elector is nothing like his father, she's haunted by the choice ahead. What if Anden is a new beginning ? What if revolution must be more than loss and vengeance, anger and blood ? What if the Patriots are wrong ? "

                                                                                                                                                                      

Résumé de ce livre en trois phrase : Ce livre est trop intense. Ce livre est trop captivant.

Ce livre m'a brisé le coeur. Mais de quelle magie est faite la plume de Marie Lu pour qu'elle parvienne à me toucher comme ça ?! 

Ce bouquin est tout. Autant vous le dire tout de suite, il y a tout dedans. L'action, la politique, la réflexion... Day et June.                                                         (La chronique du tome 1)

Day et JunePourqoi me faites vous ça ? 

J'adore June. Elle est intelligente, logique, agile, rapide... Fait ce qu'il faut. Son ingéniosité me fascine toujours autant. De plus, dans ce tome, on lui trouve une certaine maladresse dans les choses qu'elle ne connaît pas encore, et dans ses faiblesses, on ne l'aime qu'encore plus. Parce que ça met ses forces encore plus en valeur.

J'adore Day. En fait, June fait confiance à sa raison, Day fait confiance à son coeur. Et les deux ensemble forment un tout... Qui se complète. Dans ce tome, on sent bien la différence de rang entre les deux personnages. En effet, elle vient de l'élite, il vient des quartiers pauvres. Forcément, ça créé quelques... inconforts. On se sent mal pour les deux. Encore une fois, je ne sais pas comment c'est possible d'être autant touché par les sentiments d'un personnage que de l'autre, ni comment c'est possible de comprendre leurs moindres mouvements. 

 

(Parce que oui, dans ma tête, Day et June ressemblent à ça...)

Dans ce second tome, l'auteur développe à mille pourcent son univers dystopique, son contexte politique. Et wow. Contrairement aux trois quarts des romans dystopiques de ces quelques dernières années, je trouve que cette dystopie est vraiment différente, parce qu'elle est faite d'un réalisme incroyable : Il n'y a pas d'un côté le méchant despote, de l'autre les nobles rebelles. Ici, c'est plus compliqué et complexe que ça. Ici, la source des problèmes est plus difficile à cerner, et les solutions envisagées sont plus réfléchies qu'une simple... Révolution anarchique, si je puis dire. J'ai adoré comment l'auteur a su gérer alterner parole, réflexion, et action, utiliser le bon élément au bon moment. Les personnages secondaires ont tous un vrai rôle, et ne sont pas là pour juste décorer, ou donner du piquant, c'est ce qui rend l'écriture de Marie Lu si efficace. 

Et avec tout ça, ce livre m'a brisé le coeur. En fait, je l'ai pratiquement dévoré en une après-midi, et quand je touchais à la fin... Déjà, je ne voulais pas déjà y être, car je voulais que ça continue, encore et encore. Cependant, comme deux cents pages ne se sont pas magicalement rattachées à la reliure du bouquin, je suis parvenue à cette fin. Alors, forcément, je l'ai lu.

Et relu. Puis, j'ai fermé le livre. Et j'ai voulu pleurer, mais pleurer... 

Ce livre (cette saga) est un raz-de-marrée émotionnel. Comme je l'ai dit, il y a tout. Tout, mais tout. Tout pour nous faire traverser un arc-en-ciel d'émotions. 

Je vous recommande tellement, tellement, mais tellement cette saga... En fait, si je devais recommander une saga dystopique parmis toutes les autres... Ce serait celle là que je choisirais.

Maintenant, je trépide d'impatience à l'idée de lire le tome 3, et à la fois, je n'en ai pas du tout, mais alors pas du tout envie. Parce que je sais qu'après, ce sera fini.

Et j'aime bien trop cette saga pour lui dire au revoir tout de suite.

Day, the boy from the streets with nothing except the clothes on his back and the earnestness in his eyes, owns my heart.
He is beauty, inside and out.
He is the silver lining in a world of darkness.
He is my light.

Commenter cet article

Liphéo 27/03/2015 22:40

Je vais le lire !!! <3 C'est obligé après ça *.*

Tiffany 28/03/2015 20:49

T'es trop chou Ophélie ! J'espère que cette saga est sur ton top de priorités :3