Chronique littéraire : "Loin de tout", par J.A Redmerski

Publié le par Wendy-Belle

Editions Milady, parût en 2012.

Résumé : "Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…"

                                                                                                                                                           

Au début, je ne voulais pas lire ce livre. Puis je l'ai voulu. Puis ensuite non. Au final, mon envie a divergé à peu près autant que les avis qu'on peut en lire sur internet. J'avais décidé de ne pas acheter ce livre. Que si je le lisais, ce serait parce que l'occasion se serait présentée. 

Et l'occasion s'est présentée. Alors, je l'ai lu. Evidemment.

Je dois dire que je ne saurais pas faire d'avis structuré pour ce livre. Je m'explique (avec un certain nombres de détails, alors, si vous ne voulez pas trop en savoir...) :

Quand je l'ai commencé, je me suis ennuyée. Je n'ai pas aimé le début. Les scènes étaient trop banales (la sortie en boîte de nuit... Wouhou...) Vous pourrez me dire que ce serait voulu : C'est justemen  à cause de cette banalité que Camryn veut tout quitter. Sauf que les personnages aussi sont banals. Même plus : Ils sont clichés. Le cliché de la meilleure amie folle, extrentrique, qui ne sait pas tenir sa langue et qui tient bien de l'écervelée. Le personnage principal incompris, qui rêve d'autre chose. D'ailleurs, ce qui m'a agacé chez Camryn, c'est la maturité que l'auteure voulait lui donner, en faisant des reflexions philosophiques... De base, en fait. Elle n'innove pas dans le genre. De plus, les personnages qui se donnent l'air d'avoir tout compris sont relativement vite irritant. Et les autres... Bref. 

 Le langage m'a vraiment dérangé. Trop de "ouais", tue le "ouais."

 Jusqu'au moment où Camryn part. Elle prend son bus avec trois fringues, comme ça. Et le premier reproche que je pourrais faire à ce roman, c'est bien le manque de description. Pour une histoire centrée sur un road trip aux Etats-Unis, tout ce que l'auteure a décrit, ç'a été les trajets en bus. Certes, ils sont très bien décrits ces trajets en bus -vraiment, je m'y suis crû dans ces bus, croyez moi...- mais ç'a aurait pu être n'importe quel trajet de bus, vu qu'elle ne décrit pas ce qu'il se passe dehors. 

 Puis elle rencontre Andrew.

C'est là que les choses se compliquent. Parce qu'à la fois je l'aimais bien, à la fois non. En fait, je l'aimais bien au début. Puis y a eu un certain laps de pages qui a pratiquement brisé son image. D'un garçon drôle avec des réflexions intéressantes, on passe à...  Un genre de Christian Grey en moins extrême. Cela dit, moi qui ne suis habituellement pas fan de la double narration, je dois avouer que j'étais relativement contente qu'elle soit présente ici. Alterner entre les deux personnages permet de comprendre certaines choses que l'on ne comprend pas dans une des narrations, (ce qui est la plupart du temps assez drôle, d'ailleurs.) 

Je ne veux pas vous méprendre. J'ai eu ce livre entre les mains, je n'ai pas pu m'arrêter avant de l'avoir terminé. Mais je le trouve... Répétitif. Et, au final, ce n'est même pas au roman lui-même que je pourrais adresser ce reproche.

C'est au genre.

Quand je dis que je trouvais ce roman répétitif, j'entendais dans le récit même, où les scènes se répètent sous des allures différentes, mais aussi dans le schéma de base de la "new-adult." Vraiment, en lisant ce livre, j'avais l'impression d'avoir Beautiful Disaster, sauf que l'intrigue se passait sur la route et non pas sur un campus. Les personnages de Travis et d'Andrew ? Musclé, tatoué, aucun mal avec les filles, ne veut pas qu'un simple coup d'un soir avec le personnage féminin principal, veut la protéger, veut la posséder, la sauve d'une scène de viol, va péter la gueule de quelques gars intéressés, ne se sent pas digne d'elle, et bien sur, se différencie par un moyen ou un autre de tous les autres hommes que celle-ci ait pu connaître. Les similitudes ne manquent pas. Les scènes faisaient terriblement écho à cet autre roman. Avec simplement le fait que, peut être, ce roman ci a un peu plus de profondeur que le premier. Et encore. La profondeur qu'il pourrait avoir se retrouve gâchée par deux trois choses :

  • Le fait que de par sa nature, le livre tourne autour de l'érotisme. Ce n'est pas un problème en soi, le problème, c'est qu'il prend le pas sur le récit initial. Au début du roman, Camryn part, sans savoir où ni pour quoi faire une fois là-bas, elle sait juste qu'elle ne veut plus jamais avoir à faire avec l'amour. Et les trois quarts du reste du roman tourne autour du fait qu'elle se demande quand est ce qu'Andrew va bien vouloir sauter le pas avec elle. Cela dit, ça ne s'arrête pas là : Dés que c'est fait (parce que oui, évidemment, ça arrive), ça prend totalement le pas sur tout le reste. Déjà que je trouvais le manque de description (des lieux je veux dire hein, parce que pour le reste, il serait difficile de lui reprocher le manque de détails) conséquent, dés lors, elle devient quasiment inexistante (à mes yeux, du moins.) 
  • Si la romance a le mérite de "prendre son temps" (tout est relatif n'est ce pas), une fois qu'elle est là, que les deux personnages se disent "ok, c'est bon, on y est"... Le récit tourne autour du schéma classique (encore une fois) de la théorie du coup de foudre, et des phrases du genre "c'est toi, ç'a toujours été toi", "dés que je t'ai vu j'ai su que tu étais la femme de ma vie"... Alors qu'ils se connaissent depuis environ... Allez, disons quelques semaines. Sans parler de la fin, qui n'est bien sur pas sans rappeler celle de Beautiful Disaster, ne fait que confirmer ces dires. Au final, Camryn, qui rêvait de fuir une vie banale... Se retrouve bel et bien au sein d'une vie banale, sous des allures extraordinaires. Encore, je pourrais admettre que ç'a peut être une bonne chose : Trouver enfin du merveilleux dans la vie quotidienne. Mais cette fin ne vend clairement pas le rêve que la quatrième de couverture veut nous vendre.   
  • J'ai déjà précisé plus haut que la narration alternée était un point qu'il m'avait plût. Cependant, ce que je n'ai pas aimé, c'est la façon de narrer elle-même. Si la façon de penser d'Andrew m'a souvent amusé, celle de Camryn... Me faisait bien trop penser à une ado de quinze ans. Pour une fille dont on veut nous convaincre de la maturité, c'est râté.

 Bien sur, je ne suis pas sans coeur (du moins, pas complétement), il y a eu des scènes vraimen bien amenées, vraiment prenantes. Des scènes qui ont fait de cette lecture une lecture que l'on peut qualifiée d'addictive. C'est d'autant plus pour ça que mon avis est mitigé : L'auteure aurait pu aller à un point d'apothéose si elle avait su doser les genres et les thèmes, au lieu d'en laisser un prendre le pas sur tout ce que ce roman aurait pu offrir. 

En conclusion, ça pourrait éventuellement être un livre recommandable aux fans de New-Adult, mais pour ma part, ce n'est pas un registre que je recommande particulièrement.  Après, c'est à vous de voir...           Sinon, je vous recommande d'aller voir cet avis.

Cette fille vient de me caresser l'âme du bout des lèvres.

Publié dans New-Adult, Romance

Commenter cet article

Liliatigre 24/01/2015 23:16

Ce livre me tente trooooooooop (mais je n'ai jamais lu de New Adult encore donc je ne sais pas si c'est un style qui me plait)

Tiffany 24/01/2015 23:48

Il n'y a qu'une seule façon de le savoir :3

Liphéo 28/12/2014 23:01

J'avais envie de le lire... mais là, ça ma jeté un froid :p
En plus j'ai pas vraiment aimé Beautiful Disaster...

Tiffany 28/12/2014 23:43

Oh, je ne te le recommande pas du tout...

alison 12/12/2014 10:31

Les scènes érotiques ne me gênent pas forcément mais si elles prennent le pas sur le reste alors ça ne m'intéresse pas :/

Tiffany 12/12/2014 20:23

Je ne te le conseille pas en effet... Surtout que je sais que dans ta PAL tu as bien mieux :p ("Qui es tu Alaska ?" ♥)