Chronique littéraire : "Love Letters to the Dead", par Ava Dellaira

Publié le par Wendy&Belle

Editions Michel Lafon, parût en 2014

RésuméAu commencement, c'était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour... Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s'est réellement passé, la nuit où May est décédée.

                                                                                                                                                                       

Il n'y a pas de mots pour décrire combien lire ce livre a été laborieux.

Non pas que ce livre soit totalement nul, il est loin de l'être. Il y a d'ailleurs bon nombre de choses à saluer dans l'oeuvre. Cependant, c'est justement peut être un peu trop... et pas assez à la fois. Comme ci les bon points et les mauvais points avaient été semé de façon maladroite... Aboutissant à un avis mitigé.

Déjà, je me dois de noter (comme tout le monde) l'originalité de la chose : Un roman épistolaire destiné à des personnalités décédés. Les références étaient bonnes, recherchées... Mais parfois, à trop vouloir justifier le pourquoi Laurel avait choisi d'écrire à un tel ou un tel, j'avais carrément l'impression que l'auteur me faisait un résumé de ce qu'elle avait appris sur Wikipédia, alors que ce n'est pas du tout rédigé comme une biographie de la personne. C'est vraiment une impression étrange, et une impression de longueur, que je pense dû au fait que chaque fait qu'elle raconte se raccroche à une impression vécue par Laurel, ou à ses hyppothéses, et parfois... ça donnait une impression de répétition.

D'ailleurs, les répétitions, j'ai trouvé qu'il y en avait trop. Répétitions des messages transmis par Laurel, et même des réactions qu'elle peut avoir, ou mêmes celles de ses proches, a commencé par le fait de fondre en larmes. Je dois avouer qu'à force de tous les voir pleurer, ça me sortait pas les yeux plus qu'autre chose. J'ai aussi eu un problème avec la narration des scènes vécues avec sa soeur dans plus de la moitié du bouquin. J'avais encore une fois une sensation de déjà vu, de déjà ressenti, de répétition toujours plus... 

Pourtant, je comprends tout à fait ce que l'auteure a voulu faire, et de façon plus générale je comprends totalement là où Laurel veut en venir. C'est une jeune fille qui a du mal à faire le deuil de sa soeur, qui était pratiquement tout ce qu'elle avait, son répère dans la vie, son modèle, son idole. Alors, maintenant qu'elle l'a perdu, elle veut suivre son exemple, et c'est en essayant d'être elle que Laurel se découvre elle-même. Je n'ai eu aucun mal avec l'idée... Jusqu'à ce qu'évidemment, l'idée se noie dans les points agaçant.

En parlant de point agaçant... Sky. Juste... Sky. Dans le genre personnage absolument pas developpé... Pourtant, en parralèlle, on l'auteure nous fait découvrir les nouveaux amis de Laurel, qui sont géniaux, tous les quatre, que ce soit Nathalie, Hannah, Tristan ou Kristen, bien qu'on en sait un peu moins sur cette dernière que sur les trois précédents. Ce sont des personnages que j'ai adoré découvrir, peut être  même plus que Laurel, et certainement plus que l'image qu'elle veut nous donner de May. Si Sky nous permet de dresser un portrait de May moins idéaliste que celui de Laurel, rien ne nous permet de savoir quoi que ce soit qui rende Sky... Intéréssant. Et puis cette histoire là... Je ne saurais dire si elle est bâlcée ou juste... inintéressante, quoi. 

Ce livre suit très clairement le schéma du Monde de Charlie, de Stephen Chbosky, (livre que j'ai aaaaaaaaadoré et qui figure sur mes plus gros coups de coeur de tous les temps) tel point que je suis pratiquement sûre que les éditeurs ont mit la critique de l'auteur sur ce livre pour montrer aux gens qu'il l'a lu, et éviter ainsi qu'on ne vienne hurler au pastiche. Je ne sais pas si vous avez lu ces deux livres, mais plus j'y pense, plus j'y vois des ressemblances... Enormes. (Je ne vais pas vous les citer pour ne pas vous spoiler.) Non, je ne crie évidemment pas au plagiat, parce que ç'a n'en est pas. L'auteur a son propre style, et n'a pas le même message que l'oeuvre de Chbosky. Il y avait des réflexions très intelligentes, et des passages absolument magnifiques (j'ai corné des pages pour en marquer quelques uns, choses que je ne fais pas d'ordinaire.) Mais parfois, c'était trop, et dans le sens de l'excès.

En conclusion, ce livre ne m'a pas emballé, et m'a même donné un mal de tête tel que je suis à peu près sûre que ça signifiait que Voldemort n'était pas loin. Ce n'est pas un livre que je recommanderai absolument... Si vous avez envie de le lire, lisez le. Sinon, passez votre chemin. C'est tout ce que je peux dire, car c'est vraiment une question d'impression. Si on se lance dans se livre à s'attendant à une explosion d'émotions, vous allez être déçue. L'envie doit vraiment être là. 

Je serai ravie de savoir ce que vous avez pensé de ce livre, ou si vous avez de le lire.

Je vous souhaite  de passer de superbes lectures en ce début d'année 2015 

Et comme dans une chanson de Barbara Streisand, puisse tous les mots que vous avez pu lire vous aider à affronter la folie de ces derniers temps.

Je suis Charlie.

Ce que je t'ai dit sur le fait de sauver les gens... Ce n'est pas vrai. Tu penses peut-être le contraire parce que tu as très envie que quelqu'un te sauve ou de sauver quelqu'un. Mais, en fait, personne d'autre que toi ne peut te sauver. Te sauver de toi-même, a-t'il dit. Tu t'endors au pied de la montagne et le loup arrive. Et tu espères que quelqu'un va te surveiller. Ou le chasser. Ou le tuer. Mais quand tu te rends compte que le loup est à l'intérieur de toi, là tu comprends. Que tu ne peux pas lui échapper. Et personne parmi ceux qui t'aiment ne peut tuer le loup, car il fait partie de toi. Quand ils le regardent, ils voient ton visage. Et ils ne tireront pas.

Commenter cet article

Plume de Chat 22/02/2015 19:42

Ravis de voir que tu es de mon avis ! Ce livre a beaucoup fait parlé de lui, autant en bien qu'en mal et c'est pourquoi j'ai voulu me faire mon propre avis. J'ai été extrêmement déçu malheureusement ! J'aurai vraiment aimé que ce livre soit un coup de cœur parce que ceux qui l'ont aimé ont l'air ravis ^^ J'ai fais une chronique dessus récemment et j'aimerai beaucoup savoir si tu es d'accord avec certains points que j'ai abordé. N'hésites pas à aller voir :http://plume-de-chat.blogspot.fr/2015/02/love-letters-to-dead-ava-dellaira.html
Je t'embrasse.

Tiffany 23/02/2015 14:41

Je vais voir de ce pas ;)

Les lectures d'Alice 06/02/2015 16:42

J'ai pensé.... la même chose que toi. Même si j'ai bien aimé Sky et sa présence (mais j'avoue que oui, il n'est pas assez creusé). Je me suis beaucoup ennuyé, pendant les deux cent premières pages avant de sentir un truc se passer.
J'ai lu Le monde Charlie, et moi aussi, je vois de plus en plus les ressembles maintenant que j'ai terminé Love letters. Et je trouve Le monde de Charlie tellement mieux, bien loin, plus direct et plus émouvant.
Dommage car Love letters étaient prometteur dans l'ensemble, mais maladroit :/

Tiffany 06/02/2015 17:08

Absolument... Oui, Le monde de Charlie est définitivement meilleur :)

Alison 13/01/2015 22:09

Ce livre ne m'intéressait pas vraiment mais encore moins maintenant vu ta chronique ^^

Tiffany 13/01/2015 23:55

Haha x) Tu as lu Le monde de Charlie ? :)

Tari 12/01/2015 17:50

Ah mince, s'il ressemble au Monde de Charlie, y'a de fortes chances que ça ne me plaise pas, vu que j'avais déjà pas franchement aimé le roman de Stephen Chbosky. En plus tu n'es pas la seule à avoir pointé des ressemblances, du coup... nope, je pense que c'est pas pour moi. Tant pis :3

Tiffany 12/01/2015 18:54

Ooh, c'est trop dommage pour Le monde de Charlie... Mais bon, tout ne fonctionne pas sur tout le monde ! Mais en effet, il y a de grandes chances que ça ne te plaise pas si tu ne l'as pas aimé. ça t'évite au moins une déception :3

Jane 12/01/2015 13:52

Ah, ça me rassure! Moi aussi j'ai trouvé ce livre "trop et pas assez" ^^
Vu l'engouement qu'il avait suscité lors de sa sortie, je pensais être vraiment passée à côté de quelque chose, mais visiblement, c'est une question de perception ;) merci pour cette chronique!

Tiffany 12/01/2015 17:06

Haha non tu n'es plus seule ! J'ai vu des avis assez mitigés sur internet également... Même s'il y a eu énormément de coup de coeur... Râté pour nous de toute évidence haha ^^
Merci à toi pour ce commentaire ! :p