Chronique littéraire : "Les étoiles de Noss Head", tome 1, par Sophie Jomain

Publié le par Wendy&Belle

Editions France Loisirs, parût en 2014, première parution en 2010.

Résumé :Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d'imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar... Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l'inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu'on croit. Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s'attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l'esprit a choisi : c'est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu'il n'est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours... "

                                                                                                                                                                       

Dés la première page, Hannah m'a soulé. 

Wow, je n'ai probablement jamais commencé une chronique de manière aussi négative. Mais voilà : Après tout le bien que j'avais entendu sur ce livre, la vendeuse de chez France Loisirs qui essayait de me convaincre de l'acheter à chacune de mes visites, et les dizaines des chroniques coup de coeur que j'ai pu lire, je m'attendais vraiment à être surprise. Au final : J'étais sceptique dés le début. Avec le temps, je m'étais détâché de mes préjugés pour lui laisser sa chance, à ce livre tant aimé.

Je n'aurais jamais dû faire ça.

Amateurs du livre, soyez prévénus : Vous risquez de ne pas aimer ce que je m'apprête à dire, j'en suis la première navrée.

J'ai eu l'impression de m'être retrouvée face à une copie de Twilight version francophone, à la seule exception que Stephenie Meyer sait écrire. Non, vraiment, sans entrer dans le débat de la niasierie ou non niaiserie de son histoire de vampires, elle sait au moins faire des phrases correctes, avec une syntaxe correcte, une ponctuation correcte, une concordance des temps, et son livre nous évite des horreurs orthographiques et grammaticales, comme c'est le cas avec ce roman. 

Puisque la comparaison semble obligatoire : Oui, ce livre et Twilight se ressemblent. En fait, j'étais à deux doigts d'en énoncer les similitudes, mais ça ne serait que perte de temps : Prenez le schéma de Twilight, c'est le même. Les descriptions (ô combien ennuyeuses), sur le quotidien comme sur les sentiments d'Hannah sont les mêmes, celles des garçons loup-garous sont les mêmes (surtout celle de Leith), le soit disant "bouleversement amoureux" d'Hannah est le même... Bref, une pâle copie. 

Le pire, ce qui m'a le plus choqué, ce sont les pseudo réflexions sur l'amour. Sérieux, je veux bien que ce soit une histoire fantastique et que, du coup, forcément, on peut écrire des choses irréelles, mais quand même. La fille, est folle du gar au bout de même pas deux semaines, le suit chez lui passer quelques jours, juste comme ça. Pire : elle décide qu'elle ne peut pas vivre sans lui au terme de ces deux semaines ! Parce que c'est son âme soeur, voyez ? Elle le sent. Le sentir, ok, c'est comme ça que marche l'amour. Mais au bout de deux semaines ?! Elle aurait tout aussi bien sauter sur le premier venu pour échapper à l'ennui mortel auquel elle se croit condamnée pour ses vacances ! (d'ailleurs, c'est pas un peu ce qu'elle fait, au début ?) 

Je vous l'ai dit, dés le début, Hannah m'a soûlé. Elle comemence son récit comme l'ado pas contente qui fait un caprice (je rappelle qu'elle est sensée avoir dix-huit ans. Personnellement, j'ai eu l'impression de me retrouver face à une enfant à l'aube de ses treize ans) le continue comme une héroïne - héroïne ? C'est ça, ouais !- bêtement tombée amoureuse du premier beau gosse du quartier, et le termine comme la demoiselle en détresse de base, c'est-à-dire trop faible et trop vulnérable pour se sauver toute seule. Si on y regarde de plus près, il n'y a pas une seule fois dans le roman où elle agit de façon autonome, si ce n'est pour faire des conneries. Son pseudo "carractère, le fait qu'elle "ne se laisse pas faire", loin de représenter une jeune fille indépendante, amoureuse certes, mais tout de même forte, se résument au fait qu'Hannah est bipôlaire ! Mais oui, je vous assure : Elle change d'humeur et d'avis toute les deux secondes, et quand elle n'est pas contente, elle tape du pied par terre ! Vraiment, elle ne fait rien d'intelligent du début à la fin du roman, sans compter le fait qu'elle représente le parfait cliché du "je ne fais rien de spécial mais tous les beaux gosses du coin tombent tout de suite amoureux de moi." Et amoureux pourquoi ? Parce qu'elle sent bon. Super

Tout dans ce roman m'a agacé. Il n'y a pas eu un seul moment où tourner les pages est devenu intéréssant, où j'ai eu envie de savoir la suite, où j'ai été surprise. J'ai eu envie d'abandonner avant même la moitié du livre, mais étant du genre à me forcer à terminer ses romans...  Pour le coup, je comprends pas comment un tel manuscrit a pu être publié, et comment il peut avoir un tel succès sur internet. Même les choses qui auraient pu se révéler un tant soit peu intéréssantes ne l'étaient pas. La mythologie des loups-garous, les histoires de familles... Tout ça m'a juste donné mal à la tête, et je n'avais qu'une envie : que ça se termine. 

D'ailleurs, si je devais nommer les points positifs :

Surtout que Rogue parle des loups-garous ici, adapté à la situation du coup, haha.

La seule petite, toute petite, minuscule chose qui au début m'a convaincu de continuer, c'était le contexte écossais de l'histoire, ses paysages, ses coutumes. Cependant, même ça n'a pas réussit à relever le néant artistique de cette oeuvre.

Vous l'aurez compris, pour moi, ce bouquin n'a été que perte de temps, et je n'ai même pas envie d'entendre parler d'un deuxième tome. D'ailleurs, je vous laisse avec cet avis, que je ne peux que partager à  100%.

Je ne vous conseille évidemment pas ce livre, et vu le nombre hallucinant de romans bit-lit, je suis convaincue que vous pourrez trouver mille fois. En ce qui me concerne, je crois que j'en ai bel et bien terminé avec le genre.

J'espère que de votre côté vous avez passé de bonnes lectures,

Love always 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les lectures du petit poussin 05/01/2016 18:47

Je n'ai pas totalement adhérer à ce roman non plus.Ce livre m'a fait penser à Twilight tout comme toi.

Tiffany 05/01/2016 20:38

Les ressemblances sont vraiment là en effet...

lauren 06/04/2015 16:05

je viens de le commander, j’espère que je vais faire partie de ceux qui ont aimé ☺

Tiffany 06/04/2015 20:06

J'espère pour toi aussi ^^

Little 27/02/2015 20:19

Ce n'était pas un euphémisme quand tu disais que tu avais détesté! haha Hannah m'a assez agacé moi aussi au début du roman, mais au fil des pages, ce sentiment s'est amenuisé sans pour autant disparaître c'est vrai! Tout ne peut pas plaire à tout le monde! :)

Tiffany 28/02/2015 01:10

Je me suis dit qu'il valait mieux prévenir xD Non en effet ! Tant mieux d'un certain côté :)

ElsaV 21/02/2015 12:14

Ce livre ne me faisait déjà pas très envie (même si je l'ai dans ma PaL) et avec ta chronique j'ai encore moins envie d'y toucher !

Tiffany 22/07/2015 18:59

Haha ! C'est dommage pour ta lecture, néanmoins je ne peux m'empêcher d'être contente qu'on s'entende :P

Elsav 21/07/2015 16:59

Je viens de finir ma lecture de ce premier tome et finalement mon avis est le même que le tien !!

Tiffany 21/02/2015 14:43

Tu auras peut être une bonne surprise, qui sait... Enfin j'espère pour toi s'il est dans ta pal :')

sarah cara 20/02/2015 18:08

Oh mince! J'ai très envie de le lire et depuis longtemps. Je ne me suis pas lancée, j'attendais la sortie poche et finalement je ne l'ai toujours pas acheté ahah. Vu ton avis je crois que je vais continuer comme ça ^^

Tiffany 20/02/2015 19:03

Oh oui je te conseille de continuer sur cette lancée !^^