Chronique littéraire : "The evolution of Mara Dyer", by Michelle Hodkin

Publié le par Wendy&Belle

Editions Simon Pulse, parût en 2012, lecture VO.

Résumé :Mara Dyer once believed she could run from her past. She can’t. She used to think her problems were all in her head. They aren’t. She couldn’t imagine that after everything she’s been through, the boy she loves would still be keeping secrets. She’s wrong. "

                                                                                                                                                                        

OMG OMG OMG OMG OMG OMG OMG OMG OMG

Je n'ai pas appprécié le tome 1 autant que tout le monde semble l'avoir fait. Pourtant, l'histoire me trottait dans la tête, et il est venu un temps où, contre toute attente, le deuxième tome est devenu une priorité. Et...

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

Je suis ravie d'avoir à admettre que ce deuxième tome est bien meilleur ! Je suis tout excitée à l'idée de vous en parler. Ce n'est pourtant pas un coup de coeur. Mais il m'a mis dans tel état ! Cet état là. Si vous le voulez bien, plongeons dans le commentaire de ce deuxième livre, car après tout, on est là pour ça, n'est ce pas ?

D'ores et déjà, le début est très accrocheur : Suite aux dernières péripéthies de Mara, tout le monde la croit en proie en la folie, et l'auteure décrit l'ambiance pesante des psychiatres, des médicaments, des hôpitaux, de la surveillance quasi constante de Mara d'une rare habilité. Je salue à nouveau la narration, que je trouve juste géniale, le décalage entre ce que Mara pense et ce que Mara dit est toujours écrit avec brio, tout comme l'humour du livre, très justement géré. La narration met réellement le personnage principal en valeur - la magie des livres écrits à la première personne -, elle n'en fait pas une héroïne casse pied qui ne peut pas aligner deux pensées cohérentes, incapable de penser à autre chose qu'à batifoler - Ici, Mara a vraiment d'autres chats à fouetter. Même si la romance a une très grande importance dans le récit, comme celle-ci est très bien écrite et très bien menée, qu'elle n'éclipse pas le centre de l'intrigue, elle ne vient pas alourdir le texte. Au contraire, elle vient lui donner une nouvelle profondeur, une autre dimension, et permet également à l'auteur de nous régaler de certains passages lyriques grandioses. A ma grande surprise, je me suis trouvée à stresser dans ce livre, par les éléments paranormaux, par les éléments de flipp...  Vraiment, j'ai été très étonnée. Comme quoi, ce deuxième livre recèle de surprises.

Cependant, le centre de l'intrigue est et reste du début à la fin la question de savoir ce qu'il va advenir de Mara. On a mal pour elle, on a mal avec elle ; j'ai ressenti mille fois plus d'empathie pour la Mara du tome deux que pour la Mara du tome un, qui m'a tapé sur les nerfs du début à la fin. Ici, l'auteure a parfaitement su doser l'équilibre entre le doute et la confiance qu'elle peut avoir en elle-même. On découvre une Mara qui... se découvre. Notamment au travers de Noah.

Pour le coup, j'ai l'impression que tout ce que je reprochais à Noah dans le premier un a été arrangé dans cette suite. Ici, nous ne sommes plus face à un de ces personnages cliché que l'on trouve par centaine, le garçon possessif, jaloux et qui sait y faire avec les filles. Le personnage est beaucoup plus developpé, comme si au fur et à mesure de l'histoire, nous plongions peu à peu dans l'essence de son être, comme si nous pénétrions lentement la carapace du bad boy qu'il a lui-même voulu créer. Cependant, je trouve encore que le côté "plein aux as" est un peu facile, et arrange bien l'histoire. ça me paraît un peu gros. M'enfin, nous apprennons beaucoup sur le passé de Noah, la folie de Mara, et le tout combiné nous laisse... Sans voix ? Que dire d'autre ? C'était super. Juste super.

Ici vient un spoiler ! A vrai dire, les seuls personnages dits "principaux" avec lesquels j'ai du mal sont Phoebe, qui n'est qu'un pâle copié collé de la peste qu'était Anna, et dont je ne voyais d'intérêt ni pour l'une ni pour l'autre, et avec Jude. Mmh. Là où le bas blesse, c'est que Jude est un peu sensé être le "grand méchant..." Grand méchant developpé par un seul trait de caractère - la douleur de la perte de sa soeur. L'écriture d'un antogoniste devrait pourtant susciter milles et une idées, de la complexité, enfin, beaucoup plus que que ce à quoi on a droit face à lui. Vraiment dommage.

Pourtant, pourtant, pourtant, malgré cette chose que je regrette amèrement, je ne peux qu'admettre avoir adoré ma lecture, car il est arrivé un moment, un moment précis où j'ai su, j'ai senti que j'allais passer ma nuit à lire, parce que je n'aurais tout simplement pas pu  trouver le sommeil sans savoir ce qu'il allait advenir de cette chère Mara.

La page 387.

Plus précisement, la dernière phrase de la page 387. OMG OMG OMG OMG OMG.

C'est à partir de ce moment là que j'ai été hypnotisée. Déjà que j'aimais beaucoup ce que je lisais, mais là... à partir de ce rebondissement là... J'étais juste captivée. Je n'ai pas pu m'arrêter de tourner les pages jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus à tourner. Là, vous pouvez retourner jeter un coup d'oeil au tout premier gif, pour vous faire une idée de ce que j'ai ressenti.

Mon dernier souci, qui n'est pas des moindres puisqu'il m'a un peu fait redescendre sur Terre, c'est que le dernier quart du livre... m'a bien trop fait penser à un autre livre, lu au cours de l'été, de manière trop importante pour que je ne ressente pas une amère sensation de déjà vu, et donc de déception. Je ne sais pas si vous déjà entendu parler de Pouvoirs Obscurs, de Kelley Armstrong, mais j'ai eu la désagréable impression d'en lire un résumé, une copie du même schéma, de la même ambiance, des même protagonistes, des mêmes motivations, bref, une copie, quoi. Cependant, si vous ne l'avez pas lu avant, je suis convaincue que vous n'aurez pas cette impression, et les ambiances générales dégagées par ceux deux romans, bien que présentant des similutdes, sont tout de même bien différentes.  

La fin est un cliffhanger d'une cruauté, d'une cruauté... Je ne sais pas comment ont tenu celles et ceux qui ont du attendre une année entière que la suite soit éditée, mais ils ont dû souffrir. Sincérement. Je pense que j'ai majoritairement préféré ce deuxième tome car on a plus cet aspect découverte de l'univers, des personnages, des débuts un peu maladroits. On peu vraiment aller en profondeur dans ce qui a déjà été fait, et donc d'aller d'améliorations en améliorations. On n'a bien sur pas encore les réponses à toutes nos questions - on s'en pose même maintenant deux fois plus - mais j'ai la nette impression que tous les éléments de cette saga sont un puzzle, qui ne pourrait être résolvé qu'à la toute fin. Que j'ai hâte de découvrir, parce que cette fin là...

D'ailleurs, depuis que je l'ai terminé, je ne sais pas trop quoi faire. J'ai juste envie de le relire.  Ce qui veut dire que l'auteur n'a plus que deux alternatives :

Me faire toucher les étoiles avec sa suite, ou trahir tous les espoirs que je mets en elle.

Contre toute attente donc, je vous conseille vraiment de donner sa chance à Mara Dyer, qui en dépit -ou grâce- à un premier tome un peu léger, nous offre une suite dont on -ou en tout cas moi- n'aurait pu rêver.

Puissiez-vous passer de belles lectures, love always. 

What do I sound like?" I asked, more breathily than I intended. God, so predictable.
He considered his answer for a moment before he gave it. "Dissonant," he said finally.
"Meaning?"
Another long pause. "Unstable."
Hmm.
He shook his head. "Not the way you're thinking," he said, the shadow of a smile on his lips. "In music, consonant chords are points of arrival. Rest. There's no tension," he tried to explain. "Most pop music hooks are consonant, which is why most people like them. They're catchy but interchangeable. Boring. Dissonant intervals, however, are full of tension," he said, holding my gaze. "You can't predict which way they're going to go. It makes limited people uncomfortable - frustrated, because they don't understand the point, and people hate what they don't understand. But the ones who get it," he said, lifting a hand to my face, "find it fascinating. Beautiful." He traced the shape of my mouth with his thumb. "Like you.

Everyone is a little crazy. The only difference between us and them is that they hide it better.

This was the boy I loved. A little bit messy. A little bit ruined. A beautiful disaster. Just like me.

Commenter cet article

Steven 16/06/2016 18:45

Quelle merveilleuse chronique, comme toi je n'ai pas apprécié certains personnages mais j'étais tellement charmé par notre duo que le reste m'importait peu.
Sinon, je note Pouvoirs Obscurs dans un coin de ma tête pour y plonger par la suite.

Lecture Rousse 12/03/2015 18:41

J'ai adoré le tome 1 ! J'ai hâte que celui-ci sorte en français !

Alison 12/03/2015 13:35

Je n'ai pas été emballée par le premier tome car j'ai trouvé que le suspens n'était pas assez présent mais s'il y en a beaucoup dans le second tome je vais sûrement craquer :)

Little 09/03/2015 17:48

Cette saga me fait de l'œil mais malheureusement, impossible de trouver le premier tome!

Tiffany 11/03/2015 11:27

En VO il est surement disponible... Sinon patience, ils vont surement en éditer d'autres !!

clementine 04/03/2015 09:29

le premier tome me tente vraiment beaucoup ! ^^

syb 11/03/2015 19:28

Moi aussi =)

Tiffany 04/03/2015 15:57

"La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder", Oscar Wilde :P