Chronique littéraire : The Mortal Instruments, tome 5, "City of lost souls", by Cassandra Clare

Publié le par Wendy&Belle

Editions Walker Books, parût en 2012.

(en vf : La cité des âmes perdues, édité chez Pocket Jeunesse)

Résumé : "Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé... Mais quand les Chasseurs d'Ombres viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre bientôt qu'il est devenu un serviteur des démons ! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, son pire ennemi...
Pour sauver l'homme qu'elle aime, Clary va devoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir ?"

                                                                                                                                                                         

C'est moi qui ai besoin de vous, bandes de fous !

A cette heure-ci, heure à laquelle ma lecture vient de s'achever, mon coeur vient d'effectuer des soubresauts de malade. Sincérement, à tous ceux qui pourraient douter des l'intérêt des séries jeunesses, dont le seul et unique but serait de distraire, ce genre de saga peut démonter en quelques pages seulement tous leurs arguments quant à leurs réels bénéfices. 

Plus la saga avance, plus l'auteure avance dans sa réflexion, et je crois que c'est la raison principale pour laquelle je l'aime de plus en plus à chaque nouveau tome. Ici, bien évidemment, je ne vais pas tout salement vous spoiler, mais je ne peux pas m'empêcher de lister les choses qui ne m'ont pas seulement plût dans ce livre, mais qui, je pense, vont me rester dans la tête à vie tant c'était bien formulé. Dans ce livre, trouve par exemple que :

Il y a des choses qui valent qu'on meurent pour elles.

L'amour n'est pas moral ou immoral, mais les actions commises en son nom le sont.

Le sang n'est pas l'amour...

Mais par amour, on pourrait tout faire.

Seulement, faire une chose immorale par amour en sachant que jamais la personne qu'on veut sauver ne cautionnerait cette chose, c'est faire passer notre personne avant cette personne.

C'est ne pas respecter ses choix, et montrer d'une bien mauvaise façon notre amour pour elle.

ça ne veut pas dire que le pardon est impossible...

Mais il y a des choses qui restent impardonnables.

                                                                                               

Sans compter le fait que Cassandra Clare manie le discours indirect libre de façon magistrale, et qu'elle place des références incroyables et des citations magnifiques au coeur de ses lignes, qu'on peut clairement considérer comme de petits joyaux enrichissant encore plus son oeuvre. Ses personnages connaissent tous une véritable évolution, et son univers est de plus en plus approfondi.

J'ai adoré découvrir le personnage de Sébastian. Il est à l'image de la saga, d'une grande complexité. Jace, devons-nous vraiment parler de Jace ? Devons-nous rappeler à quel point il est parfait ? Comme tous les autres d'ailleurs. Simon. Alec. Magnus. Tous. Ils ont leur importance, leur grandeur, leurs valeurs. Ils portent tous en eux quelque chose qui fait réfléchir. Encore une fois, c'est une chose qui devrait être exigé d'un roman destiné à la jeunesse, et l'auteure le fait à merveille, car elle n'écrit pas un passage qui pourrait débuté par un "bon, là, on va réfléchir." C'est tout en finesse, tout en subtilité. Je ne pensais pouvoir aimer ce tome là plus que le tome précédent. Pourtant c'est le cas.

Je n'ai rien à repprocher à ce livre. Il est génial. Cette série est géniale. 

 

L'idée qu'il ne reste plus qu'un livre avant que la série ne soit terminée me mène tout droit vers cet état :

Mais comme toutes les bonnes choses se doivent d'avoir une fin... On peut se consoler en se disant que Cassandra Clare n'en a apparement pas fini avec son fantastique univers.  

Puissiez-vous passer de belles lectures, love always. 

 

I don't think she doesn't believe she can die. I think, just like you always did, she believes there are things worth dying for.

Commenter cet article

Li 21/04/2015 17:08

Belle chronique !

Tiffany 21/04/2015 21:43

Merci beaucoup :)

Little 14/04/2015 18:12

Hâte de commencer cette série!

Tiffany 17/04/2015 22:07

Tu me diras ce que tu en penses ;)

Léa Touch Book 12/04/2015 21:15

Il faut que je finisse cette saga :)

Tiffany 17/04/2015 22:06

Il faut, il faut !