Chronique littéraire : "La cinquième vague", par Rick Yancey

Publié le par Wendy&Belle

Editions France Loisirs, parût en 2015, première parution en 2013.

Résumé : 1ère Vague : Extinction des feux. 2e Vague : Déferlante. 3e Vague : Pandémie. 4e Vague : Silence. La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir… À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés… Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend…

                                                                                                                                                                               

Ce gif représente tellement mon état d'esprit en écrivant cette chronique...

J'ai mis énormément de temps à écrire cette chronique, et la raison est toute simple : Je crains d'écrire un avis assez tranché, alors que je voudrais nuancer mon propos. M'voyez, la chose, c'est que ce roman regorge de points positif, mais que ma lecture s'est achevée sur un goût amer. Toutefois, je ne veux pas nuire au livre, car je sais pertinement que ce n'est qu'une affaire d'impression, totalement subjective pour le coup, et que si cela m'a gêné moi, il y a de grandes chances pour que je sois une des rares dans ce cas là. Commençons donc :

Tout d'abord, je tiens à parler d'un élément qui m'a absolument charmée : La narration. Elle est ultérieure et alternée entre plusieurs personnages. Je dois avouer qu'elle est particulièrement efficace et entrainante : D'une part grâce au talent d'écriture de l'auteur, qui est magnifique, prenante, captivante, et d'autre part grâce à l'intelligence d'alterner les points de vue, qui nous permet de bouger, de suivre comment les groupes de survivants aux vagues précédentes s'organisent pour survivre, de connaître les différents mouvements de pensée qui jaillissent des événements dépassant l'entendement. Sincérement, cela faisait longtemps qu'un système de narration à lui seul ne m'avait pas autant entrainée, persuadée de veiller tard afin de continuer ma lecture. Rick Yancey a un talent certain.

Les personnages sont également très bien construits, à commencer par le personnage de Zombie. J'ai beaucoup aimé son évolution, ses réflexions sur les dirigeants des opérations dans lesquelles il est engagé. Il y a également le personnage de Cassie : Elle est courageuse, forte, indépendante, a su parfaitement s'adapter et nous fait parfaitement ressentir le caractère urgent de la situation dans laquelle elle se trouve, c'est-à-dire seule au milieu des bois, obligée de se méfier de tout et de tout le monde afin de survivre. D'ailleurs, la survie est un - si ce n'est le - thème de prédilection du livre. Elle est partout, omni-présente, l'obsession de chaque personnage.

Ensuite, il est bon de faire remarquer que le contexte de science-fiction est génial : Tout le mystère planant autour des Autres, (le fait que personne ne sache réellement qui ils sont, d'où ils viennent, quelles sont leurs intentions ou même à quoi ils ressemblent) pousse notre esprit à imaginer le pire, augmentant ainsi le suspens, créeant tendue et angoissante, comme si la menace planait au dessus de nos propres têtes (ce qui est peut être le cas, d'ailleurs, allez savoir...) J'ai tout simplement adoré. Pour être honnête, je n'arrêtais pas de penser à l'adaptation cinématographique sensée sortir en 2016. Je pense qu'il est possible de faire quelque chose de sensationel. (surtout que depuis Kick-Ass on aime tous voir Chloé Moretz en mode guerrière.)

Mais alors, pourquoi ta lecture s'achève t-elle sur une note de déception, me direz-vous ?

Eh bien, disons qu'au début de ma lecture, ce qui a sûrement aidé au fait que je sois aussi captivée par le récit, était que je n'aurais certainement pas catégorifié ce livre en genre jeunesse, young-adult, car les enjeux de cette histoire - c'est-à-dire tout de même la survie de l'espèce humaine en voie de disparition - étaient traités de façon grave mais avec beaucoup de sarcasme, évitant ainsi une certaine lourdeur de façon très intelligente, intense - Des événements relatés dans ce livre m'ont vraiment choquée. Révulsée. Il faut du cran pour oser écrire des choses aussi graves et cruelles de manière aussi froide afin de nous faire sentir toute la dite gravité de leur situation, et cela était briant pour la mise en place de l'atmosphère. Toutefois, il s'est passé une chose : 

L'arrivée (ou Arrivée, haha) de la romance.

J'ai eu l'impression qu'elle est arrivée exactement comme les Autres : de nulle part. Un peu comme si l'auteur s'était dit que cela ne pouvait pas marcher si quelque part il n'y avait aucune intrigue amoureuse, comme si elle était nécéssaire du point de vue de la structure. Cela dit, j'en reviens à ce que j'ai dit en introduction : Je pense sincérement que c'est une question d'impression. 

En effet, le personnage d'Evan est empreint de mystère, il nous inspire à la fois confiance et méfiance, nous pousse à essayer de le percer à jour, tout comme Cassie s'y emploie. En soi, ce personnage m'a plutôt plut, mais j'étais si captivée par le contexte de SF, si entrainée par les événements, que cette  véritable pause dans le récit que constitue le temps passé entre Cassie et Evan m'a parût très longue, et m'a donné l'impression de tomber comme un cheveu sur la soupe. Je pourrais dire que lorsque cette pause s'achève par le fait qu'une "quête", si on peut appeler ça comme ça, est lancée, et m'a par conséquent beaucoup plus intéressée, au fur et à mesure du récit à partir de ce moment là, je me suis trouvée avec un point négatif qui m'avait déjà tapé dans l'oeil au début du récit mais dont j'avais choisi de faire abstraction car relativement minime : Le cliché de l'adolescente américaine et de son crush. J'ai vraiment la sensation d'avoir entamé un livre de science-fiction pour adultes s'achevant sur un roman plus jeunesse. La trame perd en gravité et en intensité à cause de ce cliché et de la manière dont il est abordé dans le récit, et nous poursuit jusqu'à la fin, expliquant ainsi l'amertume qui me revient en mémoire en écrivant ces lignes.

Le souci, c'est que par conséquent, je n'ai pas envie de lire la suite.

En conclusion, c'est un roman que je pourrais conseiller pour tous les points positifs qu'il detient - et ils sont nombreux - mais qui me laisse tout de même sur une note de déception, ce que je regrette sincérement. J'ai toutefois hâte de voir ce que l'adaptation cinématographique donnera, et j'espère qu'elle saura gommer sur écran sur qui m'aura gêné sur papier.

Puissiez-vous passer de belles lectures, love always. 

Si c'est le cas, si je suis le dernier spécimen de l'humanité, putain, je ne vais pas laisser l'histoire se terminer comme ça. OK, je suis peut-être la dernière femme vivante, mais je suis encore debout. Je suis celle qui fait face au tireur sans visage dans les bois, sur l'autoroute abandonnée. Je suis celle qui ne s'enfuit pas, qui ne se contente pas de rester là, mais qui affronte.
Parce que si je suis la dernière, alors je suis l'Humanité.
Et si c'est notre ultime guerre, je suis son champ de bataille.

Commenter cet article

Marie LectureRousse 11/06/2015 20:48

J'ai bien aimé ce roman j'ai hâte de voir ce qu'il donne en film !

Tiffany 11/06/2015 21:13

Je suis plutôt confiante personnellement !

Marinette 01/06/2015 21:29

Bon... voilà encore une saga que j'ai envie de commencer... avant que l'adaptation ciné sorte.

Tiffany 01/06/2015 21:48

Chouette ^^

Les lectures d'Alice 30/05/2015 18:54

Si jamais ça peut te donner une idée, la suite n'aborde pas tellement la romance, c'est plus accès sur l'action, et sur le personnage de Ringer. Le reste des personnages et la survie est également plus présent dans le deux que dans le un, je trouve :)
Enfin si c'est la romance qui t'a mise à mal, je pense que le deux peut relever le niveau pour toi ^^
J'avais adoré ce premier tome perso, et j'ai adoré le second aussi ♥

Tiffany 31/05/2015 13:57

Oh ! Tu es bien la première à me dire ça ^^ Partout sur Internet je vois des gens dégoûtés du deuxième tome... M'enfin s'il t'a plût je le lirai surement un jour :D

Owli 30/05/2015 09:29

Ce livre me tente so much ! J'ai peur de voir la réalisation cinématographique avant d'avoir lu le livre:(
Bref, une super chronique ^^

Tiffany 30/05/2015 15:18

Oh merci ! Le film ne doit sortir qu'en 2016 tu as largement le temps je pense ^^