Chronique littéraire : "After", saison 2, par Anna Todd

Publié le par Wendy&Belle

Editions Hugo Roman, parût en 2015.

Résumé : Hardin n'a rien à perdre... sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu'Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l'effet d'une bombe. Tessa est hors d'elle. Hardin sera toujours... Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombé éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s'en séparer ? Ce n'est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d'elle... de sa peau qui l'électrise... de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n'est pas sûr qu'elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l'université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu'il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer... par amour ?

                                                                                                                                                                          

Oui, c'est un gif étrange. Mais il qualifie bien mon impression après la lecture de ce roman.

Tout à fait entre nous, après le calvaire qu'a été la lecture du premier tome - ou de la première saison, selon comment on l'appelle... -, je n'arrive même pas à m'expliquer ni pourquoi ni comment j'en suis arrivée à lire cette suite. Le livre était là, juste devant moi, et je ne sais pas. C'est arrivé, j'imagine.

J'imagine qu'avoir visionné l'interview de l'auteure réalisé par Nine & Justine m'a un petit peu intrigué. 

Et, je dois avouer que je n'ai pas détesté... Autant que le premier tome.

Dirais-je que c'est meilleur, ou juste moins pire ... ?

Telle est la question.

Certes, ma lecture n'a pas été une torture comme elle le fût pour le premier volume - Je déplore tout de même beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de longueurs, principalement dûes au fait qu'il y a beaucoup trop de passages inutiles, sur des détails insignifiants, des dialogues et des pensées intérieures qui, en plus de se répéter, sont très clichés. Les scènes de sexe se ressemblent également toutes et n'ont guère autre intérêt que de faire taire les deux concernés, et de participer ainsi à les faire se réconcilier plus vite. Je ne dirai donc certainement pas que ce livre est une merveille, un bijoux du genre - j'ai déjà du mal à penser qu'on puisse en trouver dans cette catégorie de livres. Sincérement, les événements se ressemblent tous et n'ont pas grand intérêt ; les sept cent pages du roman auraient largement pu être condensées en la moitié de ce nombre.

L'élément que je ne peux m'empêcher de trouver comique dans ce livre reste toutes les comparaisons, les parrallèles que tisse l'auteure entre l'histoire de Tessa et de Hardin, et celles de grands classiques de la littérature anglophones. Ainsi, nous retrouvons une fois de plus les oeuvres de Jane Austen, mais avons également droit aux Hauts de Hurlevent et à Gatsby le Magnifique. Souhaitons leur la bienvenue ! En effet, ces comparaisons n'ont pas lieu d'être, et la passion entre Tessa et Hardin - si elle a lieu d'être, ce qui reste encore à être déterminé - n'a stricement rien à voir avec celles de ces grands romans. Il faut pas déconner non plus, on parle juste de jeunes adultes avec des hormones en folie... Toutefois, les retrouver m'a quelques fois... Apaisé. Au moins, il y a eu un effort de recherche et de comparaisons.

L'alternance des points de vue entre Tessa et Hardin est définitivement un bon point. Cependant, même s'il est évident que la façon dont s'expriment les personnages en dit long sur eux, il vient un moment où la vulgarité de Hardin devient juste insupportable. 

Alors, je ne saurais dire pourquoi ce deuxième tome se révèle légerement moins décevant que la première saison. Peut être que Tessa s'affirme un petit plus, devenant ainsi plus tolérable. Peut être est-ce le fait que Hardin se révèle être plus présent - malgré son caractère plus qu'irritant. Peut être que tout bêtement j'avais envie de me vider la tête. Le tout reste assez creux, il faut l'admettre -  mais laisse une impression particulière : L'étrange plaisir de lire quelque chose qu'on sait très simplet voire mauvais, mais que l'on lit quand même. Est-ce que ce n'est pas ce qu'on nomme perversité ?

Et là, je sais que certaines personnages réagiront comme ça...

Mais je ne vais pas mentir, tout de même. N'est-ce pas ? Pas à vous.

Puissiez-vous passer de belles lectures, love always. 

Ce n'est pas la douleur que j' ai pu lire dans les bouquins. Cette douleur n'est pas seulement dans mon esprit, cette douleur n'est pas que physique. Cette douleur me touche à l'âme, c'est quelque chose qui me déchire de l'intérieur et je ne pense pas pouvoir y survivre, personne ne le pourrait.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cléo 19/07/2015 18:30

C'est comme même dingue que cette série remporte tant de bonnes critiques alors qu'un bon nombre d'entre nous reconnait le fait qu'il y a trop de répétitions dans les actions, sans parler de l'héroïne tête à claques!

Tiffany 22/07/2015 19:01

Je pense que c'est en partie dû au fait qu'au final on n'ose pas vraiment dire "ne lisez pas ça, c'est mauvais". Au final, on s'auto censure ... Par peur d'offenser ? telle est la question ...

Léa Touch Book 24/06/2015 16:38

Sur les 5 tomes, c'est celui-ci que j'ai le moins apprécié, mais je dois avouer que cette saga a très bien tenu la distance et que j'ai beaucoup aimé :)

Tiffany 24/06/2015 23:43

Peut être lirai-je la suite, un jour x )

Jeanmi 23/06/2015 18:02

Pour votre PAL de plage : Bonjour, saviez-vous que mon premier livre ÉTRANGES NOUVELLES vient de ressortir chez MON PETIT ÉDI-TEUR ?
C’est un recueil de 24 nouvelles, parfois drôles, étranges ou fantastiques dont, pour certaines, vous pourrez imaginer une fin. Disponible dans les bonnes et même mauvaises librairies… http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342037937

Ferilou 23/06/2015 16:06

Cette saga ne me tentait pas du tout mais alors pas du tout ! Alors là, en plus avec tes deux chroniques... Je vais encore plus la relayer au fin fond du monde livresque ...

Après je comprend ton problème de "L'étrange plaisir de lire quelque chose qu'on sait très simplet voire mauvais, mais que l'on lit quand même."
J'avais eu le même soucis en lisant les 50 nuances de Grey, je n'avais pas aimé le premier et pourtant je me retrouvais à lire le 2ème et le 3ème, alors que c'était vraiment mal écrit ...

Bref, on a tous nos romans honteux qu'on a lu pour une raison ou pour une autre, chacun les siens ;)

Par contre : Super chronique comme d'hab :D

Tiffany 23/06/2015 20:18

Ma cousine les a tous chez elle, peut être qu'un jour je les lui emprunterai, par curiosité xD
C'est sur. ça m'achève de me dire que cette femme "écrivain" a réussi à se faire autant de tune sur une série de livres aussi mauvais. C'est grave... x)

Ferilou 23/06/2015 16:22

Dans mon souvenir le tome 3 est le pire du pire du pire...
Le 2 je ne sais plus, c'est au milieu de tant de ... Nullité ça reste vague dans mon souvenir, mais si jamais tu voulais le découvrir par curiosité, parce qu'après tout, cette chose a bien dépasser Harry Potter (HERESIE!), n'en fait rien, ça ne peut que te faire du mal ! :P

Mais derien, quand je lis de bonnes critiques, je dois bien le faire savoir ^^

Tiffany 23/06/2015 16:19

Haha tu fais bien de la relayer ! :P C'est super qu'on se comprenne ^^
D'ailleurs est-ce que les tomes 2 et 3 sont aussi mauvais que le premier, ou pire ? (Parce que j'imagine que ça ne s'arrange pas... ?)
Merci beaucoup pour tes gentils commentaires ! :3