Chronique littéraire, L'épreuve, tome 2, "La terre brûlée" par James Dashner

Publié le par Wendy&Belle

Editions France Loisirs, parût en 2014, première parution en 2010.

Résumé : " Et si la vie était pire hors du labyrinthe ? Thomas en était sûr, la sortie du Labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre.... et des hordes de gens infectés en proie à une folie meurtrière errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette Terre Brûlée, parviendra-t-il enfin à trouver la paix... et un peu d'amour ? "

                                                                                                                                                                        

Ce qui est drôle - enfin, "drôle" restant à être défini -, c'est que la bande annonce de la Terre Brûlée étant sortie il y a peu, j'admets l'avoir visionné avant de ce livre ce second opus. Puis, je l'ai visionné de nouveau. Je me suis alors demandé : Est-ce que nous avons lu le même livre ? Je pense que la réponse est non.

Et très franchement, je ne le regrette pas. Ce deuxième tome ne m'a toujours pas convaincue.

Néanmoins, je ne vais pas être de mauvaise foi : Il y a des choses que j'ai apprécié, et c'est globalement ce qui m'avait déjà plût dans le tome précédent. 

En premier lieu, nous retrouvons tout l'aspect découverte des lieux, sur ce nouveau terrain que constitue la Terre Brûlée, et ses occupants. J'ai également beaucoup aimé retrouver cette ambiance de solidarité, de groupe, ces liens d'amitié qui se sont tissés entre les blocards. Toutefois, au coeur de cette ambiance de groupe, j'ai trouvé quelques... Choses, qui ne devraient pas importer autant, mais qui pourtant me dérange. Par exemple, le fait que Thomas ait plus de considération pour Minho que pour Newt. Le fait qu'ils ne fassent pas confiance au Wicked, mais qui pourtant agissent comme tel. 

Ensuite, j'ai trouvé les péripéthies plutôt... plates. Elles ne m'ont pas tenu en haleine, elle ne m'ont pas aussi captivée que celles du Labyrinthe. A vrai dire, je trouve que l'action s'essoufle, ou en tout cas ne me paraissent pas sensationnelles. L'humour, que j'avais beaucoup aimé dans le premier tome, est ici redondant la plupart du temps. 

Quant à ce qui est du mystère, je suis honnêtement plus curieuse de savoir ce qu'il va advenir de nos personnages que de découvrir le véritable but de toutes ces mises en scènes. Je dois reconnaître au moins ça à Dashner : Je les aime énormément. D'ailleurs, sans Newt ni Thomas, je ne pense pas que j'aurais lu ce tome, et je n'aurais certainement pas envie de lire la suite. Cependant, ceci n'est pas une généralité, car le personnage de Teresa est insupportable. Je me demande honnêtement si, la concernant, l'auteur a voulu la rendre ambigüe, ou si elle est juste mal écrite. En tout cas, en le lisant, c'était la deuxième option qui ne cessait de retentir dans mes oreilles. En effet, je risque de m'attirer les foudres en disant cela, mais je ne trouve pas que l'auteur ait un talent particulier pour écrire - le style est assez plat, sans figure de style aucune, et pour ce qui est de créer du mystère, cela est simple : Il suffit de nous dire qu'il y a des choses à dire mais qu'on ne nous dira rien. Je salue toutefois l'effort d'imagination. 

Je pense néanmoins lire la suite, un jour... Pour Newt, essentiellement. Parce qu'il est chou quand même...

J'ai toutefois hâte de voir le film. Ayant préféré l'adaptation au livre lui-même pour le Labyrinthe, je pense également préférer celui-ci. En même temps, je n'ai pas tellement apprécié le livre, donc... Je serai certainement la lectrice la plus incline a vouloir voir le film différer de son support de base.

Puissiez-vous passer de belles lectures, love always. 

Difficile de faire plus différent du Labyrinthe, vous ne croyez pas ? Là-bas, on était piégés entre des murs avec tout le nécessaire pour survivre. Ici, on est libres d'aller où on veut, sauf que le seul moyen de nous en sortir consiste à suivre la direction qu'on nous a indiquée. Ce n'est pas ce qu'on appelle l'ironie du sort, ou quelque chose comme ça ?

Commenter cet article

Marie LectureRousse 11/06/2015 20:50

Dommage que tu n'es pas aimé :/ Ce tome-ci est mon préféré de toute la saga !

Tiffany 11/06/2015 21:14

Oh... J'espère aimer un peu plus le trois ^^

Léa Touch Book 10/06/2015 18:32

Il va falloir que je me lance dans cette trilogie !! :)

Tiffany 10/06/2015 19:44

Tu as vu le film ? :)

Les lectures d'Alice 09/06/2015 15:46

Oh quel dommage !
J'ai adoré ce second tome, plus que le premier... ♥ Par contre j'avoue ne pas trouver le style de l'auteur plat ! Mais après, je lis la saga en anglais et peut-être qu'il y a une différence ? (Le style de l'auteur est d'ailleurs plus compliqué que du YA général en anglais, plein de tournure de phrase, d'invention, etc) Et j'avoue beaucoup aimer la complexité de son style autant que la complexité de son histoire ^^
Et du coup, je fais partie des déçues en visionnant la BA du film.. Le film a l'air franchement top, mais, j'aurais vraiment aimé voir ce que j'ai lu !

Tiffany 09/06/2015 17:22

Il est fort possible que la traduction ait un rôle à jouer là-dedans oui ! J'aurais dû les lire en anglais aussi je pense. Comme tous les livres en fait... x)
Je lirai tout de même la suite alors ce n'est pas catastrophique non plus :P
Il faudra qu'on compare nos points de vue sur le film alors ! :D