Chronique littéraire : "Harry Potter and the Half-Blood Prince", by J.K Rowling

Publié le par Wendy&Belle

Editions Bloomsbury, parût en 2014, première parution en 2005. Lecture VO.

Résumé : Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ? Dans quels extraordinaires voyages au cœur de la mémoire va-t-il l'entraîner ?

                                                                                                                                                        

U n  p l a i s i r

E n c o r e  u n e  f o i s 

E v i d e m m e n t.

 

J'étais impatiente de me replonger dans ce sixième tome, car dans mes souvenirs, il faisait parti de ceux que j'avais le plus aimé lire. Pour être franche, je n'ai peut être pas autant pris autant de plaisir à relire celui-ci que le tome quatre ou cinq, mais il reste excellent. - of course.

Ici, on se concentre vraiment sur les personnages. L'intrigue avance elle aussi d'un pas crucial avec la découverte des Horcruxes, mais nous nous concentrerons davantage sur ces éléments dans le dernier tome. J'ai donc encore une fois aimé Harry plus que tout - pour tout. Once again, la façon qu'il a de faire face à toutes ces choses qui lui tombent dessus m'a plut, son obsession avec Malfoy m'a fait rire autant qu'elle m'a fasciné, sa relation avec Dumbledore, plus forte que jamais, m'a ému, et la perte qu'il subit en fin de roman m'a dévasté.Il commence également à sentir monter en lui l'obsession amoureuse, tout comme Ron, qui se livre à un jeu de "suis moi je te fuis, fuis moi je te suis" avec Hermione.

L'amour prend ainsi une part plus particulière, puisque c'est ici que Harry commence à ressentir ses premiers vrais papillons - admettons que Cho était plus attirante qu'autre chose...-  même si pour être honnête, sa relation avec Ginny m'a toujours parût assez superficielle, peut être essentiellement parce que j'ai toujours trouvé le personnage en lui-même superficiel et hautain en plus du reste. Ginny me sort par les yeux. Je ne l'aime pas. Je ne la supporte pas. 

 

On aborde aussi e n f i n le potentiel de Draco Malfoy, qui est e n f i n  décrit par plus qu'une simple brute sans cervelle. Pour être honnête, je pense que c'est à partir de ce moment là que le personnage a réussit à faire un boum dans ma poitrine.

J'ai adoré redécouvrir le passé de Voldemort. J'admets volontier que j'avais oublié énormément de choses, de détails - et j'ai donc été d'autant plus ravie de relire ce volume - D'autant plus qu'ici, nous avons réellement une - si ce n'est la - trame essentielle à la saga : Le choix. Le choix du bien, de la facilité, du mal. Est-ce que le mal est là, ou est-ce qu'on le choisit ? Peut-on lutter ? Peut-il se justifier ? Peut-il être pardonné ?

J'ai le coeur qui se serre à l'idée qu'il ne me reste plus qu'un tome avant d'en avoir à nouveau terminer avec cette saga...

Puissiez-vous passer de belles lectures, love always. 

'I am not worried , Harry', said Dumbledore, his voice a little stronger despite the freezing water. 'I am with you.'

Commenter cet article

Petit pingouin vert 25/07/2015 14:01

J'adore ce tome moi aussi ! hâte de le relire !

Tiffany 25/07/2015 17:10

on s'comprend ;)

Les lectures d'Alice 24/07/2015 13:00

Jolie chronique encore une fois ! ^^
C'est aussi un de mes tomes préférés, encore plus sombre, plus d'enjeux, et cette part aussi d'adolescents qui restent... des adolescents. J.K. Rowling arrive parfaitement à doser tout ça ♥

Tiffany 24/07/2015 22:21

JK Rowling is brillant ♥