Chronique littéraire : "Le plus petit baiser jamais rescencé" par Mathias Malzieu

Publié le par Wendy&Belle

Editions J'ai lu, parût en 2014. 

Résumé : Un inventeur-dépressif rencontre une fille qui disparait quand on l'embrasse. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d'un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l'inventeur se lance alors à la recherche de celle qui "fait pousser des roses dans le trou d'obus qui lui sert de cœur". Ces deux grands brûlés de l'amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ?

                                                                                                                                                                                   

Il y a des auteurs qui nous touchent, nous impressionnent tellement que nous achetons leurs livres sans même en regarder la quatrème de couverture. Mathias Malzieu fait pour moi partie de ces auteurs là.

Que dire ?

Cet homme est un magicien des mots.

Quoi qu'il écrive, ce sera magnifique.

Depuis que j'ai découvert cet auteur dans La Mécanique du coeur, à mes yeux, il n'a plus rien à prouver. Ses livres, qui se rapprochent toujours de la fable, du conte, nous emportent dans leur univers, si proche du notre mais plus beau, bien que plus triste. En fait, il s'agit souvent de personnages tristes qui finissent par trouver la beauté. Des personnages esquintés, blessés par la vie, qui se retrouvent un peu dans tous ses romans. Ils ne se guérissent pas complétement, mais sont toujours sur cette voie.  Souvent, nous avons la bonne surprise de voir quelques clins d'oeil à ses autres romans. 

Cette histoire est une petite perle, qui parle de l'amour et de sa douleur. Comment s'en remettre ? Comment à niveau y croire ? Il s'agit de surmonter, de faire et de se faire confiance à nouveau. De se retrouver dans ses sentiments, de s'apaiser. D'aimer à nouveau. 

Le lyrisme et les métaphores de l'auteur sont ici parfaites pour parler des bléssés d'amour. De la timidité. De la maladresse. De la beauté mais aussi de la dureté des sentiments. Ce sont des chapitres toujours plus beaux les uns que les autres, des passages toujours plus marquant. Ce sont des mots toujours simples mais placés de manière toujours juste. Des termes qui parfois n'existent pas mais qui devraient. Que dire d'un auteur avec un tel talent ?

Il faut le lire, tout simplement.

Puissiez-vous passer de belles lectures, love always. ♡

C'était à la fois effrayant et rassurant de se confronter à quelqu'un d'aussi
extraordinairement abîmé par l'amour. Un monstre de mélancolie qui se fait peur au point d'accepter sa condition de fille invisible...
Ses souffrances résonnaient avec les miennes et je me blottissais dans cet écho. Comme elle, je présentais un terrain miné par l'explosion amoureuse. Peut-être que si elle savait à quel point nos angoisses se rejoignaient, elle se détendrait un peu. À moins que ça la fasse fuir encore plus vite. Nous avions en commun ces matériaux inflammables, cette prédisposition à la passion, pour le meilleur et pour le pire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léa Touch Book 12/01/2016 14:13

Il me le faut, c'est sûr !! :D

Tiffany 14/01/2016 17:30

J'espère vraiment que tu aimeras !! :D

Livresquement 11/01/2016 12:46

J'ai bien aimé ce livre, mais je ne suis pas aussi enthousiaste que toi et que beaucoup d'autres lecteurs ^^ J'avais préféré La mécanique du coeur.

Tiffany 11/01/2016 13:50

Je peux comprendre ^^

Les lectures d'Alice 10/01/2016 17:18

Moi aussi j'adore Malzieu et pourrait me jeter sur ses livres les yeux fermés ♥
J'ai adoré ce roman là, comme les autres que j'ai lu. Sa plume, sa prose, toute la poésie qu'il sait mettre dans ses textes me touchent au delà du possible...

Tiffany 10/01/2016 23:41

Je suis totalement d'accord avec toi évidemment :3